Corrélations entre traumatisme crânien et trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

0
110

Les traitements pour soigner les TDAH pour prévenir les risques de traumatismes crâniens?

Une étude parue le 17 octobre 2019 dans la revue en ligne The Canadian Journal of Psychiatry révèle que les garçons qui souffrent d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) à l’âge de 10 ans ont plus de chance de subir un traumatisme crânien à l’adolescence et à l’âge adulte…

L’étude rappelle que 17 % des hommes subiront un traumatisme crânien dont un bon nombre présenteront des troubles mentaux, cognitifs et physiques. Malheureusement,  les connaissances actuelles ne permettent pas de prédire la survenance de lésions cérébrales traumatiques et la façon de les prévenir. Les scientifiques se sont dernièrement penchés sur la piste des TDAH dans le but de prévenir la survenue des traumatismes crâniens.

L’étude a été réalisée sur 742 hommes canadiens qui ont été suivis de l’âge de 6 à 34 ans. Les diagnostics de traumatismes crâniens ont été extraits des dossiers de santé des patients ainsi que  des caractéristiques socio-démographiques et familiales déclarées par les parents à l’âge de six ans. Les professeurs ont également été interrogés sur le comportement des enfants lorsqu’ils avaient 10 ans.

Les résultats obtenus indiquent que les garçons qui ont subi un traumatisme crânien pendant l’enfance avaient davantage de risque d’en subir un à l’adolescence.

Les scientifiques en concluent que les traitements destinés à soigner les troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité pourraient potentiellement réduire le risque de traumatisme crânien jusqu’à l’âge de 34 ans. Ils préconisent une surveillance des garçons ayant subi un traumatisme crânien dans l’enfance pour éviter une récurrence à l’adolescence.

Source: journals.sagepub.com

Image: ©Pixabay

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE