Des neurones dans les méninges

0
1333

Une étude publiée en ligne dans la revue Cell Stem Cell le 23 novembre 2016 révèle l’existence de cellules souches neuronales dans les méninges de l’adulte. Cette découverte réalisée par  les  chercheurs de l’université de Louvain en Belgique est porteuse d’espoir de guérison des lésions cérébrales et des maladies neurodégénératives.

L’idée est répandue que  les neurones ne peuvent pas se régénérer mais ces derniers en sont en réalité capables tout au long de la vie grâce à l’existence de  cellules souches dites « progénitrices neurales », qui sont de cellules capables de se différencier en divers neurones.

Ces cellules ont, jusqu’à présent, été localisées dans le cerveau chez l’animal comme chez l’homme.

Pour la première fois, la présence de ces cellules souches  a été détectée non pas dans le cerveau mais dans les méninges au moyen d’une technique récente de séquençage de l’acide ribonucléique (ARN).

méningesLes méninges sont constituées de  3 membranes (la dure-mère, l’arachnoïde et la pie-mère) qui entourent le cerveau et à la moelle épinière, elles abritent le liquide cérébro-spinal. Leur rôle est essentiellement de protéger le cerveau et la moelle épinière en formant une sorte de « coussin d’amortissement » contre les chocs.

Cette nouvelle réserve de neurones devrait ouvrir la voie à de meilleures thérapeutiques.

Selon le Professeur Carmeliet, co-auteur de l’étude « Une question intéressante est de savoir si ces cellules souches neuronales dans les méninges pourraient mener à de meilleurs traitements pour les lésions cérébrales ou la neuro-dégénérescence (…). Cependant, pour répondre  à cette question, il faudrait une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires qui régulent la différenciation de ces cellules souches. »

« Comment ces cellules souches méningées sont-elles activées pour devenir différents types de neurones? Peut-on sur le plan thérapeutique « pirater » leur potentiel de régénération pour restaurer les neurones qui meurent dans, par exemple, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique (ALS) et d’autres maladies neurodégénératives? »

« En outre, pourrions-nous isoler ces cellules progénitrices neurales  des méninges à la naissance et les utiliser ultérieurement  pour les transplanter? Ces résultats ouvrent des possibilités de recherche très excitant pour l’avenir. »

Image schéma: Par Jmarchn — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=48530423

Image neurones: ©Pixabay

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE