Des tests pour détecter les traumatismes crâniens aux USA !

0
1429

Le 22 août 2016, la Food and Drug administration (FDA – agence du ministère américain de la Santé et des services sociaux) a annoncé qu’elle autorise la commercialisation auprès des médecins de logiciels permettant d’effectuer des tests de détection des traumatismes crâniens

Deux logiciels ont été mis au point : l’un est adapté aux enfants entre 5 et 11 ans et l’autre aux adultes de 12 à 59 ans. Le logiciel ImPACT destiné aux adultes fonctionne sur un ordinateur de bureau ou sur un portable tandis que l’ImPACT pédiatrique fonctionne sur iPad. Ils permettent d’effectuer des tests cognitifs : sur la mémoire, le temps de réaction, la reconnaissance des mots. Les résultats sont comparés à une base de données se référant à l’âge de la victime ou au score de base d’un patient avant accident.

Selon Carlos Peña, directeur de la division des appareils de médecine neurologiques et physiques au Centre de la FDA pour les dispositifs et la santé radiologique : « Ces appareils offrent un nouvel outil utile pour aider à l’évaluation des patients ayant des signes possibles de commotion cérébrale, mais les cliniciens ne doivent pas compter sur ces tests seul pour exclure une commotion cérébrale ou déterminer si un joueur blessé doit revenir au jeu».

La FDA a donc conclu que les preuves scientifiques de ces tests sont suffisamment valables pour les commercialiser auprès des professionnels de santé.

Aux États-Unis, les traumatismes crâniens représentent plus de 2 millions de visites aux urgences par an et 50 000 américains en décèdent chaque année.

En France, une étude menée auprès de 17 services d’urgence et révélée par le site de l’INSERM, révèle qu’un doppler transcrânien effectué dans les 8 heures qui suivent le choc permettrait de dépister les personnes susceptibles de développer des troubles après un traumatisme crânien léger. Il s’agit d’un examen non invasif qui permet d’estimer le débit sanguin dans les artères cérébrales.

Intéressant lorsque l’on sait que 20% des traumatismes crâniens diagnostiqués comme légers vont développer des troubles bouleversant leur quotidien.

Sources:

http://www.fda.gov/NewsEvents/Newsroom/PressAnnouncements/ucm517526.htm

http://www.inserm.fr/

image: Pixabay

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE