Maintien de l’AAH à la retraite

0
933

À partir du 1er janvier 2017,  les bénéficiaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ayant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80% n’auront plus à demander l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) lors de leur passage à la retraite.

Cette complexité administrative oblige les personnes arrivant à l’âge de la retraite et n’ayant pas ou peu travaillé à demander une nouvelle allocation : l’ASPA. Si son montant est inférieur à celui de leur AAH, ils peuvent demander  une AAH différentielle en complément afin de maintenir leurs ressources de manière équivalente.

Cette lourdeur administrative ne sera plus nécessaire grâce au maintien de l’AAH pour les personnes  dont le taux d’incapacité permanente est d’au moins 80% soit près de 2/3 des allocataires.

Cette mesure apparaît dans le projet de loi de finance 2017 et est en adéquation avec le projet de simplification administrative.

Elle est le fruit d’un long combat mené par les associations telles que l’APF (Association des paralysés de France) et l’ UNAPEI (association de personnes avec un handicap mental) .

image © pixabay

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE