Traumatisme crânien et changement de personnalité : le cas d’Henri VIII

0
726

Un article du Journal of Clinical Neuroscience de février 2016 a publié l’étude faite par des Neurologues de l’Université de Yale (Connecticut, USA) selon laquelle les multiples traumatismes crâniens subis par Henri VIII pourraient être à l’origine de son changement de comportement. Ils ont établi ce lien à partir de ses correspondances historiques, de biographies et de livres leur permettant de retracer son histoire médicale.

Traumatisme crânien colère et violence

Henri VIII (28 juin 1491-28 janvier 1547) est devenu roi d’Angleterre et d’Irlande en 1509 à l’âge de 18 ans. Sportif avéré ; il participait à des tournois de joute, des matchs de tennis et s’adonnait à la chasse. Il était décrit comme un sage stratège politique et militaire. Son humeur était égale : joyeux, « le rire facile », généreux et intelligent. Selon Erasme, il agissait  « plus comme un compagnon qu’un roi ».

Mais des accidents successifs vont transformer la personnalité du roi.

Succession d’accidents

En 1524, lors d’une joute, une lance transperce la visière de son casque et il est frappé près de l’œil : il tombe de son cheval et reste hébété.

Puis en 1525, il s’assomme suite à la rupture du pieu qui lui servait à sauter par-dessus un ruisseau.

Mais surtout, en1536, lors d’un autre tournoi de joutes à Greenwich, il chute et son cheval lui tombe dessus. Il reste 2 heures sans parler : les chercheurs en déduisent qu’il était inconscient.

« Les historiens conviennent que son comportement a changé après 1536 » selon l’un des auteurs principaux de cette étude : Arash Salardini.

Séquelles des lésions cérébrales

Dès 1531, il souffre de migraines puis d’insomnies et présente des signes de dépression. Il devient ensuite colérique, impulsif, souffre instabilité émotionnelle, d’anxiété, d’impuissance et de paranoïa.

Il présente des amnésies caractéristiques des lésions cérébrales. Par exemple, en 1546, il envoie sa 6ème  épouse – Catherine Parr – à la prison de la Tour de Londres en vue de son exécution mais lorsque les soldats viennent la chercher, il l’a console et a oublié ses instructions. Une fois qu’il se remémore les jours précédents il entre en « accès de rage ».

Devenu un véritable despote cruel et tyrannique, il est un des Rois les plus meurtriers : pendaison, éviscération, décapitation, combustion, mort par ébouillantage sont monnaie courante dans la dernière partie de son règne. Il se maria 6 fois et fit décapiter 2 de ses épouses (sa 2ème  épouse Anne Boleyn en 1536 et sa 5ème épouse Katherine Howard en 1542).

Selon Arash Salardini « Il est fascinant de penser que l’histoire de l’Europe a pris la tournure qu’on lui connaît en raison d’un coup sur la tête ».

source: http://www.jocn-journal.com/

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE