Handicap moteur : remarcher en commandant un exosquelette par la pensée

0
101

Handicap moteur: commander un exosquelette par la pensée

Un jeune homme de 28 ans tétraplégique a pu remarcher à l’aide d’un exosquelette connecté à son cerveau.

Une étude publiée dans la revue The Lancet  Neurology le 3 octobre 2019 révèle que des chercheurs français  de chez Clinatec (centre de recherche biomédicale du CEA  et le CHU Grenoble Alpes), ont créé une interface cerveau–machine capable, en utilisant des signaux cérébraux, de commander un exosquelette à 4 membres. Le prototype est le fruit de 10 années de recherche de plusieurs équipes scientifiques

Un jeune homme de 28 ans, tétraplégique depuis 4 ans à la suite d’une chute ayant causé une lésion de sa moelle épinière, a accepté de participer à cette étude : 64 électrodes ont été implantées dans son cerveau.

Au cours de 24 mois d’études, le patient a effectué diverses tâches mentales pour augmenter la maniabilité de l’exosquelette.

Il s’est entraîné à effectuer des mouvements pour contrôler l’exosquelette chez lui avec un avatar virtuel sur sa télévision et également en laboratoire. Les signaux électriques, récupérés par un ordinateur sans connexion filaire, ont été traités en ligne par un algorithme de décodage adaptatif afin de traduire les commandes à effectuer et ce, en temps réel.

Tétraplégie: une interface cerveau-machine pour remarcher

Les résultats ont été  probants puisqu’entre le 12 juin 2017 et le 20 juillet 2019, le jeune homme est parvenu à plier les genoux, les coudes, lever les épaules , effectuer une rotation du poignet et à surtout se déplacer en marchant. Ce dernier a déclaré « c’est un message d’espoir pour les personnes dans le même état que moi : il y a des choses possibles, même si on a un gros handicap ».

À compter du mois de novembre, trois autres volontaires testeront l’exosquelette afin de le perfectionner notamment en améliorant son équilibre et en développant la dextérité pour saisir un objet avec la main. Si l’utilisation généralisée d’un exosquelette n’est pas encore effective ; les chercheurs souhaitent dans un 1er temps que ce système permette aux personnes tétraplégiques de diriger leur fauteuil roulant ou de guider un bras mécanique.

Source: The Lancet  Neurology

Image: Youtube

Articles en lien:

Paraplégie, Tétraplégie : commander un exosquelette avec son cerveau

Récupération partielle de la paraplégie grâce à la réalité virtuelle

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE