Quel répit pour les aidants pendant le confinement?

0
634

Confinement covid-19: quelles solutions de répit pour les aidants des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie ?

Le site gouvernement.fr vous informe des solutions de répit pour les aidants :

« Les internats ainsi que des accueils temporaires de recours sont maintenus ouverts en nombre suffisant pour permettre des solutions de répit ou des accueils en urgence du domicile.

Les capacités d’accueil temporaire pourront être notamment mobilisées dans les cas où un proche aidant serait malade ou une personne vivant seule ne disposerait plus d’une continuité d’accompagnement suffisante. Il s’agit d’un accueil temporaire en hébergement de 7 à 14 jours renouvelables dans le respect des consignes sanitaires nationales en vigueur.

Pour les personnes déjà accompagnées par un établissement ou service médico-social, elles doivent signaler toute difficulté de maintien du confinement au domicile en appelant le numéro d’astreinte ou le numéro habituel de l’établissement ou service qui les accompagne habituellement. Des solutions de relayage à domicile peuvent être mis en place par les équipes des ESMS et/ou les services de l’aide à domicile (interventions d’1 heure ou plus, ainsi que des promenades accompagnées par un professionnel autour du domicile).

Les solutions de répit sont également mobilisées à destination des assistants et accueillants familiaux qui accompagnent des enfants et jeunes en situation de handicap confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance.

Si les interventions des ESMS et le plan d’aide PCH (prestation de compensation du handicap) ne permettent pas d’apporter les solutions de répit adaptées, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) peut être sollicitée pour proposer des solutions de répit complémentaires afin qu’elle puisse mobiliser un service d’aide aux familles à domicile conventionné dans le cadre d’un crédit d’heures ouvert au trimestre pour la famille.

Les personnes peuvent contacter pour tout cela leur établissement ou service habituel qui devra les aider pour cela.

Les personnes vivant seules à domicile doivent signaler sans délai leurs difficultés à la MDPH de leur département à la Mairie de leur commune. »

Source:gouvernement.fr

Image par falco de Pixabay

articles en lien:

Nouveau décret: un peu de répit pour les aidants

Plan de mobilisation et de soutien aux aidants

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE