Des singes anesthésiés reprennent conscience grâce à une  stimulation électrique

0
114

En cherchant à déceler où se situe la conscience , les chercheurs de l’institut de l’université du Wisconsin (Etats-Unis) ont réussi à réveiller des singes anesthésiés en leur délivrant des impulsions électriques dans une zone précise du cerveau.

Si l’IRM fonctionnelle et les études d’électrophysiologie suggèrent que la conscience dépend de certaines interactions dans le cerveau, le rôle des neurones et des circuits corticaux n’est pas encore clair pour les chercheurs.

Une étude parue dans la revue Neuron le 12 février 2020 révèle l’incroyable expérience menée par des scientifiques qui ont réussi à réveiller des singes anesthésiés grâce à une stimulation électrique permanente.

Ils ont stimulé une zone spécifique le « thalamus central latéral »( matière grise située au-dessus du tronc cérébral) en diffusant un courant de 50Hz.  Cette procédure devait respecter des conditions stricte quant à l’emplacement et la fréquence. Les examens classiques mesurent en principe l’activité d’une seule zone du cerveau. Or, dans cette expérience, plusieurs zones en même temps ont été observées afin de comprendre le fonctionnement du réseau neuronal.

Lors de la stimulation, les singes se sont réveillés avec un rétablissement intégral de l’activité neuronale, identique à celle observée lorsqu’ils sont éveillés. Cette conscience a pu être observée par des mouvements, une ouverture  complète des yeux, des réactions à une stimulation sonore. Lorsque la stimulation électrique s’arrêtait ils retombaient immédiatement en état d’inconscience.

Cette étude est la 1ère qui sort intégralement un mammifère d’un état d’inconscience et qui permet d’identifier des zones précises de la conscience dans le cerveau. Elle offre en ce sens des pistes thérapeutiques pour les personnes dans le coma, en état végétatif ou pauci-relationnel.

Source: Neuron

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE