Détection des hémorragies cérébrales en une seconde grâce à l’intelligence artificielle

0
149

Hémorragies cérébrales

Des chercheurs de l’université de San Francisco et de Berkeley ont créé un algorithme capable de détecter une hémorragie cérébrale avec une extrême précision. Cette avancée permettrait de détecter en une seconde un traumatisme crânien, un AVC ou une rupture d’anévrisme.

Méthode du deep learning

Le dispositif a utilisé un type d’apprentissage en profondeur appelé « réseaux de neurones convolutif  » aussi appelé « patch FCN » capable de former  des algorithmes sur un nombre relativement réduit d’images.

Les scientifiques ont sélectionné des données récupérées à partir de 4396 images de scanners et les ont intégrées  à un algorithme. Ils ont pris soin de délimiter chaque anomalie significative, au pixel près, et de les faire correspondre visuellement au type d’hémorragies en leur attribuant une couleur : le rouge pour l’hémorragie méningée, le vert pour l’hématome sous-dural et le violet pour la contusion cérébrale. La doctoresse Esther Yuh, co-auteure de l’étude a précisé que « Nous voulions quelque chose de pratique et, pour que cette technologie soit utile sur le plan clinique, le niveau de précision doit être proche de la perfection ».

Il n’a fallut qu’une seconde à l’algorithme pour déterminer si un scanner complet du cerveau contenait des signes d’hémorragies. L’intelligence artificielle a également tracé les contours détaillés des anomalies de la structure du cerveau avec des niveaux acceptables de faux positif afin de minimiser le temps de médecins pour passer en revue les résultats, certains points pouvent avoir une taille de l’ordre de 100 pixels.

L’algorithme a d’ailleurs trouvé des petites anomalies que les experts avaient manquées. Il a également noté leurs localisations dans le cerveau et les a classés par sous-types informations nécessaires pour que les médecins délivrent le meilleur traitement.

Les experts en radiologie ont déclaré que la capacité de l’algorithme à détecter de très petites anomalies et à démontrer leurs localisations dans le cerveau constituait un progrès substantiel.

Hémorragies cérébrales détectées en une seconde

Selon Pratik Mukherjee, également co-auteur de l’étude: « L’hémorragie peut-être minime et néanmoins significative »;  « ce qui rend le travail de radiologues si difficiles, et c’est pourquoi ces choses-là sont parfois manquées. Si un patient a un anévrisme et que celui-ci commence à saigner, et que vous le renvoyez chez lui, il peut mourir ».

Les radiologues peuvent parfois passer au travers et les conséquences peuvent être dramatiques selon le coauteur de l’étude Jitendra Malik: « étant donné le grand nombre de personnes qui souffrent de lésions cérébrales traumatiques chaque jour et qui sont conduites au service des urgences, cela revêt une très grande importance clinique »

Actuellement les auteurs de l’étude appliquent ces algorithmes aux  centres de traumatologie de tous les états inscrits à cette étude aux USA.

L’utilisation de cette intelligence artificielle devrait permettre de sauver énormément de vie en prenant en charge les hémorragies au plus tôt.

Source: www.ucsf.edu

Image: Image par Gerd Altmann de Pixabay

Articles en lien:

Un médicament à l’étude pour traiter les lésions cérébrales

Handicap : réparer les lésions cérébrales acquises grâce à la stimulation magnétique?

La reprogrammation des cellules non neuronales pour réparer les lésions cérébrales ?

Un nouvel outil de détection des lésions cérébrales pour les bébés prématurés

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE