Incroyable : soigner l’AVC grâce à la thérapie génique !

0
362
AVC

La thérapie génique pour réparer les neurones

Une étude publiée le 5 novembre 2020 dans la revue Frontiers in Cell and Developmental Biology indique que des chercheurs chinois ont réussi à réparer des neurones à partir de cellules du cerveau.

À l’heure actuelle, les victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ne disposent pas d’un traitement qui répare les neurones : la prise en charge consiste à réaliser une intervention rapide pour rétablir le flux sanguin et la neuroprotection (par une thrombolyse ou par une thrombectomie) dans les 4h/4h30 suivant l’AVC afin de limiter les séquelles telles que la mort de neurones et la perte des fonctions associées.

L’objectif de cette recherche est de réparer les lésions cérébrales provoquées par un AVC en permettant une régénération de neurones et ce, avec une prise en charge à plus long terme.

L’étude :

Les essais ont été réalisés sur des macaques âgés de 9 à 21 ans ayant subi un AVC ischémique. Le traitement a été délivré, après sédation, par injection intracrânienne directe dans la région blessée du cerveau.

Une équipe de neurologues chinois a utilisé un facteur de transcription neurale pour convertir des cellules gliales en neurones.

Une protéine appelée GFAP (protéine acide fibrillaire gliale) a été injectée pour contrôler l’expression du facteur de transcription neuronale « NeuroD1 » dans les astrocytes réactifs après l’AVC. Les chercheurs ont constaté que 90 % des astrocytes infectés étaient convertis en neurones ! Cette conversion s’est effectuée sur une période de 10 à 30 jours après l’AVC.

Les chercheurs ont appelé cette thérapie « thérapie génique neurorégénérative ».

Qu’est-ce qu’un facteur de transcription ? 

Un facteur de transcription est une protéine nécessaire à l’initiation ou à la régulation de la transcription d’un gène dans l’ensemble du vivant (procaryote ou eucaryote). Elle interagit avec l’ADN et l’ARN-polymérase.

Qu’est-ce qu’un astrocyte ?

Les astrocytes sont des cellules gliales du système nerveux central. Elles ont généralement une forme étoilée. Elles assurent une diversité de fonctions importantes, centrée sur le support et la protection des neurones. Ces cellules participent au maintien de la barrière hémato-encéphalique, régulent le flux sanguin, assurent l’approvisionnement en nutriments et le métabolisme énergétique du système nerveux, participent à la neurotransmission, à la détoxification du milieu extracellulaire notamment par capture du glutamate, et maintiennent la balance ionique du milieu extracellulaire. Les astrocytes jouent également un rôle dans la défense immunitaire, la réparation et la cicatrisation du cerveau ou de la moelle épinière après une lésion.

Source:  Wikipédia

astrocytes

Neurorégénération et neuroprotection

 Résultats :

  • D’une part, les astrocytes ont été transformés en neurones
  • D’autre part la densité neuronale dans les zones traitées par « NeuroD1 » était plus élevée que dans les zones non traitées
  • L’inflammation a été considérablement réduite

Les chercheurs en concluent que la conversion des astrocytes en neurones in vivo permet non seulement de régénérer de nouveaux neurones mais protège aussi les neurones blessés en empêchant leur dégénérescence.

Cette étude met en lumière l’efficacité de cette technique pour réparer les tissus cérébraux des primates.

La thérapie génique est une grande source d’espoir pour réparer tous les cerveaux blessés que ce soit à cause d’un AVC, d’un traumatisme crânien ou d’une maladie neurodégénérative. Des millions de personnes sont concernées.

Rappels en quelques chiffres, chaque année :

  • Selon l’OMS  1,6 millions de personnes dans le monde sont victimes d’un AVC. En France 140 000 personnes sont concernées. 
  • Selon le site de l’institut du cerveau, la maladie d’Alzheimer touche environ 900 000 personnes en France 3, plus de 4,9 millions de personnes en Europe et environ 25 millions de personnes dans le monde
  • La maladie de Parkinson touche plus de 150 000 personnes en France, plus de 1,2 millions de personnes en Europe et plus de 6,3 millions de personnes dans le monde
  • Plus de 3,7 millions d’individus sont victimes d’un traumatisme crânien en Europe avec plus de 120 000 cas en France !

Source : frontiersin.org

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE